Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 février 2012 4 09 /02 /février /2012 16:06

 P1000453

Pour comprendre la cuisson basse température, explorons le fondamentaux :
La cuisson à une double fonction, il s’agit d’abord de valoriser les caractères organoleptiques, il faut ensuite assurer la salubrité et la conservation des produits. Les caractères organoleptiques de la viande : couleur, jutosité et tendreté sont modifiés par le niveau thermique de la cuisson et de sa durée. aujourd’hui possible de définir précisément la température de passage de l’univers du cru du saignant à l’univers du cuit. Je rappelle que la cuisson n’est pas forcément synonyme de chaleur selon Hervé This. A 62°C l’albumine contenue dans la fibre musculaire est dénaturée, elle coagule et introduit un écran blanc entre la myoglobine responsable de la coloration rouge de la viande et l’œil. 
Bruno Goussault explique que l’attendrissement de la viande obéit à une toute autre logique. Sa dureté est liée à son niveau de maturation, mais surtout à sa teneur en tissus conjonctifs. elle est composée de fibres de collagène et d’élastine dont la seule dénaturation ne suffira pas à attendrir le muscle, au contraire, la chaleur provoque généralement une rétractation des fibres de collagène, ce qui entraîne un durcissement du muscle. Pour obtenir la tendreté souhaitée, il est indispensable d’hydrolyser et de solubiliser les éléments constitutifs de ce tissu conjonctif et pour ce faire, il faut travailler dans la durée. Plus la température est basse et plus le temps sera long. Ainsi la valorisation d’une pièce de viande ou d’un muscle dépend du choix du couple temps/températures de cuisson.

En vue de ces éléments, je propose que la combinaison du degré et du temps de cuisson, s’appelle  le couple temps température. Il ne faut pas confondre l’appoint de cuisson et la tendreté. A température constante le niveau de cuisson reste identique, un rôti de bœuf peut être conservé plusieurs heures saignant si l’ambiance du matériel de cuisson est correctement programmée.  Le temps aura un impact direct sur la tendreté. L’attendrissement est en rapport direct avec la durée du traitement thermique en milieux aqueux. Moins la température appliquée est élevée plus le temps de cuisson pour les pièces à fort taux de collagène sera longue. La chaleur est donc le facteur prépondérant de l’ensemble de ces réactions et de la maîtrise du couple temps température dans la recherche d’un résultat organoleptique.

Température (appoint de cuisson)+Temps (Tendreté)
=
Couple temps /température

Il est important que les cuisiniers essayent différents couples temps/température. La cuisson à basse température est une technique de base. C’est aux professionnels d’affiner leurs barèmes en fonction du matériel à disposition, du temps disponible pour la cuisson et  de la typologie de convives (mastication) et des coutumes alimentaires (saignant ou bien cuit). 
Le choix du bon couple temps/température va permettre des cuissons à basse température homogènes, car c’est la température choisie qui fera le degré de cuisson et le temps n’aura q’un impact sur l’attendrissement. C’est grâce à cette notion que des viandes pourront être cuite pendant plusieurs heures et avoir un appoint de cuisson saignant si c’est le résultat souhaité.P1000537
Dés que ces paramètres sont maîtrisés, l’organisation de la production peut être repensée. Plusieurs cuissons vont pouvoir ainsi être programmées pendant les nuits. Cette pratique à des répercussions non négligeables sur l’utilisation du matériel et la gestion des plannings du personnel.
Le Guide de A à Z en restauration de 1999 nous propose une définition qui met en évidence l’effet du couple temps/température sur la maîtrise de destruction microbienne. Ils expliquent que ce sont des paramètres ayant une incidence significative sur le devenir des micro-organismes présents dans une denrée alimentaire et sur le développement des réactions 
physico-chimiques. L’influence de la température est dépendante, dans certaines limites, de la valeur de celle-ci et de la durée pendant laquelle elle est appliquée au produit. Pour cette raison on parle de couple temps/température. La connaissance des couples temps/température auxquels est soumise une denrée permet de prévoir les phénomènes de multiplication ou de réduction bactérienne. Cette approche sera développée dans un article dédié.

Partager cet article

Repost 0
Published by Franck - dans La théorie
commenter cet article

commentaires

Lila Ooms 01/08/2013 20:33


J'ai une queue de cabillaud d'1kg1/2 que j'aimerais cuire au four à basse température; pendant combien de temps et à quelle température dois je le cuire?

Cuisson Basse Température

  • : Cuisson basse température. Cuisson sous vide. Cuisson Expertise
  • Cuisson basse température. Cuisson sous vide. Cuisson Expertise
  • : Cuisine basse température et sous vide. Recettes d'un Ingénieur et formateur passionné. Consultez le module de formation en cuisson basse température et sous-vide (organisation, matériel, réglementation, valeur pasteurisatrice.....)
  • Contact

Contact

Franck Bergé

Ingénieur Culinaire

cuisson.expertise@me.com

Recherche

Franck Bergé et Marc VEYRAT

posez vos questions

Posez vos questions.

Communiquez votre avis.

Partageons notre passion.

carte visite Franck Bergé

Liste D'articles

  • Module de formation cuisson basse température
    Programme de Formation Retrouver l'ensemble des formations sur le nouveau site : cuisson-expertise.fr Cuissons Basse Température Cuissons sous vide Cuissons de nuit Comprendre et s’approprier les techniques. Financement possible au titre de vos droits...
  • Formation cuissons sous vide et à juste température
    Participez à une formation organisée par Cuisson Expertise et découvrez les cuissons sous vide et les cuissons à juste température des viandes, poissons, légumes et fruits. Nous aborderons également les cuissons de nuit. Les prochaines formations : 16...
  • Reportage TV Franck Bergé, Cuisson Basse Température
    Cliquez pour visionner le reportage
  • Foie gras, sirop de vin aux épices cuisson basse température
    Techniques : Cuisson basse température et sous-vide (facultatif) Famille : Foie Gras Titre de la recette : Foie gras à juste cuisson, sirop de vin aux épices Perte à la cuisson : 10% selon la qualité des foies gras. Les + : Cuisson parfaite. Produit cuit...
  • Salade d'aubergine cuite sous-vide à basse température
    Telecharger cette reccette au format pdf Techniques : Cuisson sous vide basse température Famille : Légumes Perte à la cuisson : 13% Les + : Texture fondante, très peu de matière grasse, la douceur des parfums sans l’amertume, prix de revient performant....
  • Rôti de veau épaule cuisson basse température de nuit
    Techniques : Cuisson basse température de nuit Famille : Veau avec collagène Perte à la cuisson : 26% sous-vide Les + : Texture moelleuse et cuisson régulière. Très bon rapport qualité prix pour du veau. Ingrédients pour 50 portions de 100g net : Rôti...
  • Parmentier d'agneau confit sous-vide
    Techniques : Cuisson basse température de nuit sous-vide Famille : Agneau Perte à la cuisson : Environ 27% Préambule : A l’ occasion de la 3ème journée nationale de l’alimentation des établissements de santé qui se déroulera le 20 juin prochain, un Parmentier...
  • Plat de côtes de bœuf rôti, cuisson basse température sous-vide
    Telecharger cette recette au format pdf Techniques : Cuisson basse température de nuit sous-vide Famille : Bœuf avec collagène Perte à la cuisson : Environ 25% Préambule : La valorisation de ce morceau de 3ème catégorie, peu utilisé en restauration commerciale...
  • Lentilles cuisson basse température de nuit
    Techniques : Cuisson basse température de nuit Famille : Légumes secs Rendement cuisson : 2,3 Les + : Pas trempage préalable du produit. Possibilité de choisir une texture finale avec une légère fermeté ou très fondante. Prix portion très compétitif.....

Catégories